Plume Interactive : écriture web et ergonomie éditoriale par Eve Demange

Ecriture web, ergonomie éditoriale, optimisation de contenu éditorial web, rédaction référencement, management de projet éditorial Internet

07 août 2009

Lorem ipsum dolor sit amet ?

... consectetuer adipiscing elit. Tout le monde connaît cette phrase incompréhensible utilisée par les graphistes pour signifier les zones de texte web, équivalent du non moins illustre bolo bolo. Mais exclure le sens d'un design web n'est-il pas contraire aux lois de l'ergonomie éditoriale ?

Ce morceau de phrase en latin, une langue morte utilisée uniquement par les professeurs d'Université, ressemble au français. Mais elle n'évoque plus rien à personne. C'est pourquoi les designers web l'utilisent sur leurs maquettes. Ainsi, le regard du client glisse sur ces zones de contenu sans les voir et reste focalisé sur l'aspect graphique.

Mais dans l'idéal ergonomique web, sens des mots et design ne devraient-il pas fonctionner ensemble ? D'après l'étude Eyetrack07, les internautes entrent dans une page web via le texte. Titres, accroche, liens : tous ces signes sémantiques permettent aux visiteurs de trouver leur chemin dans la page web. Sur un support comme un site Internet, où chaque mot compte, le design doit mettre en valeur l'information, s'adapter à sa forme. Comme le disait récemment Benjamin Servet, excellent designer français, expert en ergonomie web : "Je ne vais pas designer de la même manière un article de 6000 signes et un feuillet de 1500 signes."

Le sens des mots doit guider le graphisme web, comme le graphisme web doit inspirer et suggérer le sens. Comme l'indique Colleen Jones, spécialiste américaine du contenu web dans un article passionnant, The debut of usable, influential content : "Content is not a nice-to-have extra. Content is a star of the user experience show. Let’s make content shine."

D'expérience, je sais que les meilleurs graphismes web naissent d'une fructueuse association entre un rédacteur web et un DA. Certains designers comme Christopher Detzi plaident pour une association des designers et des concepteurs rédacteurs web dès la conception en amont, sur le modèle de la publicité. Lire à ce propos son excellent billet, longuement commenté : The Content Conundrum. Bridging the gap between design and content. D'autres plus rares, comme le designer Derek Powazek, cumulent les deux arts.

Parlant de sens des mots, savez-vous ce que veut dire cette fameuse phrase en latin ? A l'origine, elle aurait été écrite par Cicéron, grand auteur latin et homme d'état romain, né le 3 janvier 106 av. J.-C. en Italie. Ceux qui ont traîné sur les bancs des facs de Lettres s'en souviennent. Ce texte célébrissime mais incomplet, extrait de l'oeuvre "De Finibus Bonorum et Malorum (Liber Primus, 32)", signifierait: « Il n'existe personne qui aime la souffrance pour elle-même, ni qui la recherche ni qui la veuille pour ce qu'elle est... » Neque porro quisquam est qui dolorem ipsum quia dolor sit amet, consectetur, adipisci velit...

Aussi chers designers, abrégez les souffrances des rédacteurs web, évitez le lorem ipsum ;-)

Lire aussi
Jérémie Eskenazi :« L’internaute cherche un mot, une image, un lien qui lui montre qu’il est sur la bonne voie »
Textes web efficaces versus blabla

Posté par evedemange à 10:29 - Ergonomie éditoriale - Commentaires [2] - Partager - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

    Derrière un lorem ipsum, une affaire d'organisation

    Il n'est pas rare de voir commencer le travail artistique avant la conception du contenu "texte"... Et malheureusement, de nombreux binômes DA-Rédac n'ont rien de binomial, et leurs travaux restent parfois déconnectés jusqu'à un point avancé du projet. Commencer par le contenu, ou par la charte graphique, c'est un peu comme savoir qui de l'oeuf ou la poule est légitime en 1er !

    Il y a quand même des projets à forte impériosité graphique où nécessairement, le graphiste travaille à vide et le rédacteur bouche les trous. Et inversement, dans un projet à forte composante fonctionnelle, le graphiste a parfois l'impression de colorier des maquettes de contenus.

    Posté par Psychedelic'es, 07 août 2009 à 13:06
  • Lier le graphisme & le contenu web

    Bonjour Psychedelic'es

    Je n'irai pas jusqu'à dire que le contenu web est plus important que le design (même si certains ergonomes extrémistes le suggèrent, comme Jakob Nielsen avec son site useit à l'habillage graphique très limité).

    Peut-être faudrait-il d'ailleurs distinguer design et graphisme ? L'un consistant à "dessiner" l'espace web, l'autre à habiller graphiquement un design préalable ?

    Quoi qu'il en soit, sur le web, design graphique et contenu sont absolument liés. Sur un site avant tout visuel (publicitaire par exemple), les mots comptent énormément, ne serait-ce que parce que les internautes les lisent en premier. Sur un site d'information, le design joue un rôle fondamental d'organisation de l'espace, de respiration entre le vide et le signifiant.

    C'est vrai que dans la réalité, cette alchimie design/contenu s'avère souvent délicate à mettre en œuvre. Il me semble que la clef se trouve en amont, dans l'organisation du projet.

    Si designers et rédacteurs web sont associés dès les premières étapes de conception du site, par un chef de projet sensible aux deux compétences, le projet à plus de chance de déboucher sur une réelle et efficace collaboration.

    J'ai la chance de travailler en ce moment avec une agence web ergonomique efficace et un Directeur de projet très attentif au sens des mots. Nous avons trouvé un système de fonctionnement qui permet à chacune des compétences web de travailler dans une bonne synergie. Et c'est vraiment agréable

    Posté par Eve, 07 août 2009 à 13:32

Poster un commentaire