Plume Interactive : écriture web et ergonomie éditoriale par Eve Demange

Ecriture web, ergonomie éditoriale, optimisation de contenu éditorial web, rédaction référencement, management de projet éditorial Internet

24 mai 2016

Olivier Duffez : "avoir un énorme catalogue produits n'est pas une excuse valable pour ne pas produire des contenus de qualité"

Le fondateur de l'incontournable site SEO WebRankInfo.com, Olivier Duffez, consultant spécialisé en référencement, lance un nouvel outil RM Tech pour juger de la qualité d'une page en analysant son contenu. Il vient de publier deux excellents articles sur le sujet : "Un bon référencement passe par la qualité" et "Relancez votre référencement Google en 5 étapes." Il nous explique pourquoi la qualité du contenu des sites et l'expérience utilisateur se trouvent au cœur de l'algorithme de Google selon lui.

Photo Olivier Duffez

Pourquoi Google donne-t-il autant d'importance aux mots, d'après toi ?

D'abord, je précise que notre algo maison "QualityRisk" inclus dans RM Tech ne se base pas seulement sur les mots, mais sur d'autres éléments qui jouent un rôle dans la qualité perçue par l'internaute.

Pour répondre à ta question, voici 2 raisons principales :

- même si les images et les vidéos sont de plus en plus présentes dans les pages web, le texte reste l'élément fondamental de contenu. Pour bien comprendre la page, Google continue donc d'analyser les mots. Par contre, il a bien progressé depuis ses débuts, il n'analyse plus les mots comme étant de simples suites de lettres, mais cherche à en comprendre le sens.

- les internautes expriment leurs recherches par des mots (même s'ils passent du clavier à la voix cela revient au même)

Quel rôle le contenu peut-il jouer dans la réussite d'un site e-commerce ?

C'est fréquent de trouver des sites e-commerce qui vendent les mêmes produits que d'autres (sans parler du phénomène des comparateurs et places de marché). A part avoir une notoriété hors normes, pour éviter les problèmes de contenus dupliqués et sortir du lot, le contenu est vital.

Par ailleurs, l'internaute sera très content de trouver un descriptif de produit ultra détaillé, rédigé par le marchand qui connait parfaitement ses produits. Il y trouvera des réponses qui pourront sans doute l'inciter à acheter.

Enfin, cerise sur le gâteau, tout ce contenu inédit facilitera énormément le référencement naturel du site !

Quels écueils constates-tu dans ta pratique sur la façon dont on travaille le contenu sur les sites e-commerce aujourd'hui en France ?

J'ai l'impression que ceux qui gèrent des sites e-commerce ont encore du mal à comprendre qu'investir dans le contenu est rentable dans leur cas. Je vois trop souvent 2 erreurs basiques :

- une fiche produit avec un texte minimaliste, assez souvent repris tel quel de la description du fabricant. Tous les détails que le vendeur connait pourtant souvent ne sont pas indiqués car "c'est trop de boulot, je n'ai pas le temps" ou "c'est évident, à quoi bon l'écrire ?"

- une catégorie sans aucun travail éditorial, les produits simplement listés "en vrac". Ou alors avec un texte descriptif tellement banal ou sur-optimisé pour le SEO qu'il vaut mieux ne rien mettre...

Comment faire pour éviter le duplicate content et assurer la meilleure qualité possible quand on gère de grandes quantités de produits sur un site e-commerce ?

Avoir un énorme catalogue produits n'est pas une excuse valable à mes yeux pour ne pas produire des contenus de bonne qualité...

Si on n'est pas taillé pour gérer 1000 produits, il faut en vendre moins !

Quelques pistes :

- il peut arriver que dans le catalogue se trouvent des produits basiques (je peux prendre l'exemple de gommes comme je le fais en formation). Dans ce cas, il ne faut tout simplement pas faire de fiche produit ! C'est sur la catégorie qu'il faut alors miser, avec du rédactionnel et un listing produits, chacun accompagné d'un bouton pour l'acheter sans passer par une fiche produit.

- il faut se débrouiller pour obtenir plein d'avis clients, ce qui compensera la faiblesse du descriptif produit

- il faut investir dans l'expérience utilisateur pour qu'elle soit bien meilleure que celle des concurrents. Certes, ça ne règle pas le problème des contenus dupliqués, mais ça jouera positivement pour le référencement de manière globale sur tout le catalogue, sans avoir à investir dans le contenu (ou plutôt tant qu'on n'a pas pu investir)

- il faut étudier s'il n'est pas possible de trouver un moyen (technique) de limiter le nombre de fiches produits si jamais leur nombre est gonflé artificiellement par des problèmes de contenus dupliqués (genre les variantes des produits).

Doit-on supprimer des pages éditoriales qui rapportent du trafic mais positionnent le site sur un univers sémantique très éloigné de son cœur de métier (genre une assurance décès qui se positionne n°1 sur "manger des viandes blanches") ?

J'ai toujours du mal à supprimer des pages d'un site, surtout si elles ont du contenu intéressant. Il faudrait étudier le comportement des internautes qui arrivent de Google sur ces pages : s'ils repartent rapidement sans avoir rempli aucun objectif sur le site, il faut songer à remanier la page ou éventuellement à la supprimer (dans ce cas peut-être la rediriger en 301 vers une page à peu près similaire).

Un grand merci Olivier :-)

 

 

L'avis de PlumeInteractive : alors RM Tech, c'est bien ?

Score quality risk


Pour avoir testé l'outil SEO, je dois dire que j'ai été assez séduite. RM Tech fournit une analyse complète des problèmes suivants liés à la qualité du contenu web :
>URL répondant en erreur 
>Pages HTML non indexables 
>Pages HTML trop longues à télécharger 
>Pages HTML trop profondes 
>Pages avec balise Title non optimale 
>Pages avec balise meta description non optimale 
>Pages HTML avec un contenu non optimal 
>Liens sortants externes en erreur

Les résultats sont expliqués et détaillés, avec des documents annexes téléchargeables contenant le nom des pages qui posent problème. Un score Quality risk supérieur ou égal à 10 vous propose une vue globale de la qualité du contenu de votre site Internet. A mon avis, un excellent outil pour démarrer un audit de contenu et repérer les grands problèmes à traiter avant de rentrer dans le détail de l'analyse. Quant aux graphiques, ils peuvent s'avérer très utiles pour convaincre un client.

Bref, à tester !

 


Commentaires

    Du bon sens

    IL n'y a pas de formule cachée en SEO : il faut bosser les 3 piliers indispensables à la visibilité. Le contenu, l'architecture et la popularité. L'architecture est indispensable. La popularité est la cerise sur le gâteau mais n'est pas indispensable (dans certains cas) pour bien se positionner. Quand au contenu, c'est l'indispensable. On ne peut pas s'en passer. Ce n'est pas forcément très drole mais sans ce basique, pas de réussite en ligne...

    Posté par Christophe, 26 mai 2016 à 21:49
  • I think, that everyone should read these comments, because they are really interesting. There are answers on all important questions, that the readers from all world would like to ask.

    Posté par paper writing se, 16 juillet 2016 à 11:25

Poster un commentaire