Plume Interactive : écriture web et ergonomie éditoriale par Eve Demange

Ecriture web, ergonomie éditoriale, optimisation de contenu éditorial web, rédaction référencement, management de projet éditorial Internet

14 octobre 2008

L'étude Eyetrack07 : points clés

Sur Internet, les gens ne lisent pas comme sur le papier. Pour vous adapter aux habitudes de lecture online, je vous conseille les études Eyetrack et surtout Eyetrack07 qui compare lecture en ligne/papier. Le mieux c'est de l'acheter mais pour les plus pressés, voici un résumé de ce qu'il faut savoir.

L'étude EyeTrack III menée en 2003 avait révélé trois points importants:

- Contrairement à l'édition papier, les internautes entrent dans une page via le texte et non les photos.

- Les lecteurs en ligne sont impatients.

- Les lecteurs scannent le contenu mais deviennent particulièrement méthodiques et attentifs lorsqu'ils lisent un article qui les intéresse.

L'étude EyeTrack07, menée en 2007 avec 605 personnes sur les sites www.sptimes.com et www.startribune.com, nous apprend les éléments suivants :

- Les internautes scannent le texte à 53%

- Lorsqu'ils choisissent un article qui les intéresse, ces même personnes lisent en moyenne 77% du texte contre 62% dans les magazines et 57% dans les quotidiens en presse écrite. Plus l'article est court, plus le pourcentage reste élevé : 98% de l'article est lu en ligne pour une longueur de 3 à 10 cm. Cependant, même lorsque l'article est particulièrement long, 62% du texte en ligne est lu.   

- Le premier coup d'oeil des internautes sur une page web va :
    1- à la navigation > les barres de navigation, les listes d'articles et les teasings
    2- aux graphiques > la météo par exemple
    3- aux publicités
    4- aux titres
    5- aux photos

-   Le deuxième coup d'oeil des internautes sur la page web va :
    1- aux titres des articles
    2- aux publicités

- Sur la totalité des éléments vus en ligne durant l'étude, Eyetrack a comptabilisé le nombre d'arrêt sur les élements suivants :
    1- Blogs (4%)
    2- Galerie de photos (3%)
    3- Top des articles les plus envoyés (1%)
    4- Contenus audio (- de 1%)
    5- Sondages (- de 1%)
    6- Vidéos (- de 1%)

Comme vous pouvez le constater, les vidéos se classent à la fin. Ces résultats surprirent les conducteurs de l'étude. Ils demandèrent aux responsables de plusieurs sites online quelle était leur expérience à ce sujet. La plupart validèrent les résultats : la réponse des utilisateurs de sites d'informations à certains formats comme la vidéo est très décevante et ne justifie pas le temps et l'argent dépensés pour les produire. Ils conseillaient plutôt de recentrer le travail éditorial sur l'amélioration de l'intégration des éléments interactifs dans les articles. Est-ce dû au débit encore trop faible ? Au format intrusif dans la lecture ? Comment expliquer en comparaison le succès de sites comme YouTube ? A suivre.

- Les internautes se souvenaient plus précisément des informations présentées à l'aide de formats éditoriaux alternatifs comme les questions/réponses, les graphiques ou encore les cartes.

Les conducteurs de l'étude ont par ailleurs noté que les internautes avaient tendance à "se débrouiller" tout seul en ligne pour sélectionner leur information, tandis que les lecteurs des journaux suivaient volontiers la sélection éditoriale qui avait été faite pour eux.

Cette différence peut s'expliquer :
- soit par les habitudes de lecture en ligne
- soit par la pauvreté, voire souvent l'absence, de choix éditoriaux faits sur les pages d'accueil des sites web.

Si vous voulez en savoir plus, achetez l'étude Eyetracking the news passionnante, en anglais malheureusement.

Lire aussi : L'étude de Gerry McGovern sur les titres qui font cliquer

Posté par evedemange à 15:11 - Commentaires [5] - Partager - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires

  • Une longueur en cm ?

    Bonjour,
    Merci pour cette synthèse. Une question cependant sur la lecture des textes : "Plus l'article est court, plus le pourcentage reste élevé : 98% de l'article est lu en ligne pour une longueur de 3 à 10 cm"
    De quoi s'agit-il pour ces 3 à 10 cm ? Comment évoquer des cm en pages web ?
    Merci

    Posté par krysttof, 17 décembre 2008 à 14:59
  • Longueur du texte

    Oui, c'est une bonne question mais l'étude ne le dit pas. Mais au moins, cela donne une fourchette par rapport à la taille d'un écran d'ordinateur.

    Posté par Eve, 17 décembre 2008 à 15:45
  • Lignes à la place de cm ?

    Et si je remplace cm par lignes ? Est-ce dans les bonnes limites ?

    Un paragraphe de 3 à 10 lignes sur une résolution de 1024x768 (la plus utilisée statistiquement) me semble un bon compromis. Sachant que des 1024 pixels nous pouvons bien en retirer environ 300 pour les barres de navigation et autres éléments sur les côtés.

    Qu'en pensez-vous ?

    Posté par krysttof, 17 décembre 2008 à 18:00
  • Oui, bon compromis

    3 à 10 lignes cela correspond à une brève. Cela me parait tout à fait plausible. Merci pour ces précisions.

    Posté par Eve, 17 décembre 2008 à 20:56
  • Précision sur le scanne d'une page

    Juste une petite précision sur "Les internautes scannent le texte à 53%".
    Cela veut-il dire que les internautes scannent 53% de toute la page affichées : avec les barres de navigation, les liens, les imges et le contenu rédactionnel de l'article. Bref, 53% de tout ce qui est affiché à l'écran ?
    Ou bien c'est 53% de texte de l'article seul ?

    Posté par krysttof, 07 janvier 2009 à 17:05

Poster un commentaire