Plume Interactive : écriture web et ergonomie éditoriale par Eve Demange

Ecriture web, ergonomie éditoriale, optimisation de contenu éditorial web, rédaction référencement, management de projet éditorial Internet

24 février 2012

Aurélie Moulin, aufeminin.com : "Nous avons des tableaux de bord répartis par rubrique."

Aurélie Moulin

Comment mesurer le succès sur un site de contenu ? Quelles statistiques surveiller ?Aurélie Moulin, webanalyste et responsable acquisition de trafic chez aufeminin.com répond à ces questions.

A quels chiffres vous attachez-vous chez Aufeminin ?
Comme tout portail de contenu, notre source de revenu principale vient des campagnes publicitaires au CPM (coût par mille, c’est-à-dire pour 1000 affichages de votre publicité, NDPI). Travaillant sur l’acquisition d’audience, nous avons donc pour objectif de faire venir beaucoup de visiteurs qui feront le plus de pages vues possible. Nous avons donc les yeux rivés sur les indicateurs suivants : visiteurs uniques, pages vues/visiteur unique et pages vues. Nous n’avons rien d’autres à vendre à nos visiteurs que du contenu, il faudra donc s’assurer qu’il est bien consulté. L’audience est le nerf de la guerre.

Les rédacteurs/trices ont-ils été formés aux webanalytics chez Aufeminin ?
La Rédaction se forme au quotidien et nous avons également des sessions de formation en groupe. L’équipe commerciale est aussi grande consommatrice de datas, ils doivent se former pour connaitre les performances des Opérations Spéciales, les forces d’audience sur tel ou tel contenus...

Chaque équipe a ses KPI (indicateur clé de performance) qu’elle suit au plus près : un rédacteur par exemple s’intéressera d’avantage au nombre de visites / pages vues totales sur son article ou au taux de rebond sur la page d’entrée, un commercial regardera peut-être un peu plus le temps passé sur le mini-site d’une opération spéciale. L’objectif de suivre ces KPI est bien évidemment de travailler à les améliorer pour être encore plus performant. C’est là aussi où nous intervenons : non seulement dans l’aide à l’appropriation des outils et l’interprétation des données mais également aux recommandations pour améliorer ces indicateurs de performance.

Avez-vous des tableaux de bords différents selon les équipes ?
Nous faisons des bilans volumétrie globale tous les mois. Nous avons également des tableaux de bord répartis par rubrique. Chaque rédacteur peut aller regarder dans les statistiques pour approfondir ses propres résultats. Il y a actuellement une vingtaine de rédacteurs, il est nécessaire de leur donner une visibilité macro au niveau d’une rubrique ou du site mais également micro sur les contenus qu’ils ont produit eux-mêmes. Mais plutôt que de passer plusieurs jours par mois à sortir des pages et des pages de reports que personne ne lira, nous privilégions le contact au quotidien, les rédacteurs viennent très souvent nous poser des questions et nous fonctionnons en mode « live ». Le temps passé à l’analyse est important mais le « faire » nous parait encore plus essentiel.

Quels problèmes concrets rencontrez-vous dans la mesure d’audience ?

Notre plus gros problème c’est la volumétrie. Avoir des millions de pages sur nos sites cela signifie avoir autant de portes d’entrées possibles pour les internautes. Les chemins de navigations sont multiples et les combinaisons de parcours utilisateurs infinies. Il est donc difficile d’avoir un outil qui est capable de supporter cette masse d’informations pour restituer des tableaux de bord lisibles. A l’inverse d’un site e-commerce où le chemin vers la confirmation de commande doit être balisé, notre souhait serait de faire en sorte que la visite d’un internaute ne se termine jamais !

Merci mille fois d'avoir répondu à ces questions :-)

A lire les autres interviews d'Aurélie Moulin :
"Il ne s’agit pas de produire pour rien !"
"Il s’agit de générer une audience qui va convertir."

Posté par evedemange à 23:22 - Interview d'expert - Commentaires [2] - Partager - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

Poster un commentaire