Plume Interactive : écriture web et ergonomie éditoriale par Eve Demange

Ecriture web, ergonomie éditoriale, optimisation de contenu éditorial web, rédaction référencement, management de projet éditorial Internet

29 août 2011

C'est la rentrée : révisons le participe passé !

Adieu plage mouillée, tente humide, promenades ventées et crêpes chocolat-chantilly ! A la radio c'est toujours la crise, le frigo est désert, il y a un petit tas de factures dans l'entrée. On reprend le chemin de l'école. Allez souriez, pour fêter ça, voici une petite révision de grammaire...

J'ai en effet remarqué un petit problème avec l'accord du participe passé et l'utilisation des verbes à l'infinitif. D'abord chez mes baby-sitters :"Bonjours, je ne pouvé pas vous répondre car jétai en cour. Je vais vous rappelé, je serai bien la a 18h presice", ou "Dac, sa marche. Aucun soucie pour les gardés, jte di a samedi." Ensuite, sur des forums, dans des commentaires "j'ai acheter cette veste l'année dernière" et même dans les articles de journaux de référence (le métier de secrétaire de rédaction web a de beaux jours devant lui) :

JDNET_faute


Ceci dit, les fautes permettent parfois de déceler les arnaques :-D

faute_mail_spam_Orange2

Pour vous (nous) donc, un petit rappel de la règle d'accord du participe passé :

1- Accord avec l'auxiliaire avoir

Sans COD (complément d'objet direct) le participe passé reste invariable :
Ils avaient mangé comme des ogres.

Lorsque le COD se trouve après le verbe, le participe passé reste aussi invariable :
Les enfants ont mangé tous les gâteaux.

Quand le COD est placé avant le verbe, le participe passé s'accorde en genre et en nombre avec lui :
Tu as vu tous les gâteaux qu'ils ont mangés !

2- Accord avec l'auxiliaire être

Il s'accorde en genre et en nombre avec le sujet :

La crêpe chocolat-chantilly sera mangée.

Les feuilles des arbres étaient tombées.


3- Un petit truc pour savoir si le verbe est à l'infinitif ou pas :

Remplacez le verbe par un autre qui change de forme à l'infinitif comme "prendre" ou "faire" par exemple :

On écrit : "laissez l'internaute surfer" et non "laissez l'internaute surfé".


Sur ces bonnes paroles, je vous souhaite une bonne rentrée 2011 !

 


Commentaires

    Je m'ai piquer les doigts aux ronces

    ...est-ce volontaire de votre part de ne pas parler du participe passé des verbes pronominaux ?

    En ce qui me concerne, je replonge régulièrement dans mon Bescherelle, je relis les règles puis, les oublie immédiatement.

    Quelques exemples tirés du fameux ouvrage de référence:
    "Les jardiniers se sont piqués en coupant la haie".
    " Les jardiniers se sont piqué les doigts au ronces de la haie".
    " Les roses qu'elle s'est achetées sont superbes".

    Aïe, aïe, aïe ! Que tout ceci fait mal !

    Le problème est qu'employer un français correct (qui contient donc des formes grammaticales étranges) se révèle parfois contre-productif. Certains peuvent douter de notre maîtrise de la langue...

    Concernant le participe passé des vers pronominaux, je serai toujours très indulgente envers les baby-sitters qui ne savent pas comment l’utiliser. ;o)
    Bien à vous.

    Posté par Muriel, 29 août 2011 à 15:34
  • Bonne rentrée à vous

    Merci pour la bonne humeur et pour ce petit rappel des règles de grammaire, tout à fait utile

    Posté par Cécile, 29 août 2011 à 21:56
  • Chères baby-sitters

    @Muriel, merci pour ce petit complément d'information
    Comme vous, je suis très très indulgente envers les baby-sitters qui ne savent pas utiliser le participe passé...

    Posté par Eve, 30 août 2011 à 09:21
  • "Ceci dit, les fautes permettent parfois de déceler les arnaques "


    Cela dit et non ceci dit ! Ceci annonce ce qui va suivre et cela renvoie à ce qui précède...

    Posté par Buce, 30 août 2011 à 09:47
  • Ceci et cela

    @Buce : vous me surprenez car j'ai très souvent entendu et lu "ceci dit" dans la presse.

    L'expression "ceci dit" se trouve bien dans le dictionnaire et je ne vois pas comment l'employer pour désigner ce qui va suivre. Auriez-vous un exemple ?

    Y aurait-il une bonne secrétaire de rédaction en face de ces commentaires ? Un expert du "ceci" et "cela" ?

    Posté par Eve, 30 août 2011 à 13:58
  • Je m'interroge...

    Bonjour,

    Je pense aussi que l'orthographe et la grammaire sont des éléments importants d'une rédaction web.

    Pour autant, la langue évolue et je m'interroge sur le bien-fondé de ce genre de conseils. Un blog comme le vôtre peut probablement se permettre ce genre de billets.
    Mais cette rigueur avec la règle du participe passé (que peu de gens manient correctement finalement) n'est-elle pas un peu caduque aujourd'hui ?

    Qu'en pensez-vous ?

    Merci.
    Cordialement.

    Posté par CWM Consulting, 01 septembre 2011 à 09:24
  • L'orthographe, indispensable

    Au risque de paraître "old school", je souhaiterais réagir à cette dernière remarque? Je pense que le respect de l'orthographe est très important y compris sur Internet. Et même si cette règle du participe passé n'est pas toujours facile à comprendre et à respecter, il faut quand même essayer de bien manier le français. On ne voit pas les visages sur Internet mais on voit les fautes d'orthographe ! Et c'est mauvais pour la communication.

    Posté par Elodie, 01 septembre 2011 à 22:38
  • L'orthographe, indispensable

    100% d'accord avec Elodie. Et je ne pense pas qu'on soit "old school" quand on cherche à écrire sans faute

    @svm-consulting : la règle du participe passée caduque de nos jours ! MDR ! Vous allez faire des émules... Très surpris aussi que cette remarque vienne d'une agence de com ! Vous ne craignez pas que ça vous fasse mauvaise presse ?

    De trop nombreuses personnes jettent leurs petits papiers dans les rues plutôt qu'à la poubelle. Retirons donc les poubelles !

    Un collégien qui fait des fautes sur ses publications facebook, c'est une chose. Si c'est un journaliste web, c'est pas la même affaire !!

    Franchement, je suis loin d'être un expert de la langue française, et il m'arrive parfois de laisser passer quelques fautes. Mais connaitre les 2 petites règles, auxiliaire être et avoir avec son cas de figure du COD avant ou après le verbe. Ce n'est quand même pas la mer à boire et ça permet de régler 90% des cas de figure.

    Tout le monde se bat un peu avec ça à l'école au début c'est normal. Mais de même qu'on débute la vie à 4 pattes avant de savoir marcher, l'apprentissage de sa langue maternelle fait simplement partie de la vie. On ne va pas tirer tout le monde vers le bas pour donner bonne conscience à ceux qui font des fautes...

    En espérant ne pas avoir fait trop de fautes...

    Posté par Julien, 04 septembre 2011 à 17:11
  • Ahhhh voilà un article de rentrée comme il me plaît !

    Bonjour Eve

    Moi qui ai toujours eu disons un bon niveau en orthographe et en grammaire, je me surprends au fil des ans (au fil des mois !) à écrire de plus en plus n'importe comment.

    J'ai la nette impression que l'écriture se perd, bien que je la pratique assidument, que ce soit sur le web ou ailleurs... Pire encore : ce matin, alors que je rédigeais un commentaire en anglais, j'ai écrit "the" machinalement de manière phonétique : "ze" !!! Immédiatement corrigé bien sûr, mais ce genre de mésaventure m'effraie parfois, car cela m'arrive de plus en plus souvent.

    Je me demande parfois si cela ne vient pas du fait d'être envahi de phrases mal tournées, d'accords mal réalisés et de langage simplifié à outrance...

    (tenez, d'ailleurs j'ai un doute : "comme il me plait" ou "comme il me plaît" ???)

    Posté par Cédric G., 05 septembre 2011 à 13:40
  • l'orthographe comme elle me plaît :-)

    Bonjour Cédric, heureuse de vous lire sur Plume Interactive !

    Pour répondre à la remarque de CWM Consulting :
    certaines règles d'orthographe peuvent en effet devenir obsolètes si elles ne sont plus suivies ou déclarées trop compliquées. Régulièrement la langue française évolue pour s'adapter à son temps.

    Hélas, ce n'est pas encore le cas pour l'accord du participe passé... Et cette règle n'est pas si compliquée que cela, sauf pour cette exception difficile mentionnée par Muriel.

    Dans les exemples suivants :
    " Les jardiniers se sont piqué les doigts aux ronces de la haie".

    "Elles se sont préparé une bonne soupe"

    Le pronom réfléchi "se" n'est pas le COD du verbe. L'accord ne se fait pas. C'est une exception.

    Comme Elodie et Julien, je pense qu'il est essentiel d'écrire le mieux possible, et donc sans fautes...

    Posté par Eve, 05 septembre 2011 à 14:11

Poster un commentaire