Plume Interactive : écriture web et ergonomie éditoriale par Eve Demange

Ecriture web, ergonomie éditoriale, optimisation de contenu éditorial web, rédaction référencement, management de projet éditorial Internet

28 avril 2011

Pantouflard, l'internaute ? Mais oui, pantouflard, branché et pressé :-)

A mesure que le web vieillit, on constate que les internautes deviennent de plus en plus feignants. Et ces mêmes internautes n'aiment pas le changement. De plus en plus de refontes web radicales se heurtent au mécontentement des clients. Conséquence ? Une chute dramatique du trafic sans retour en arrière possible dans certains cas. Gerry Mc Govern analyse le phénomène dans son dernier billet (en anglais) "Redesign out, continuous improvement in".

Les ergonomes et les designers web connaissent bien le principe des standards du web qu'ils appliquent pour le bien des internautes : le panier en haut à droite de l'écran sur les sites de ecommerce, les liens soulignés bleu non visité, pourpre visité, le lien vers la page d'accueil sur le logo du site. Mais désormais, il faut compter avec les spécificités de navigation propres à chaque site.

Car les clients web ont leurs habitudes : la rubrique "beurre" à côté des "yaourts" sur leur supermarché en ligne favori, la commande rapide sur Amazon à droite de l'écran ou encore les "housses de couette" dans la catégorie "linge de lit". Et on les comprend. Avez-vous déjà passé une heure à chercher les bouteilles d'eau minérale dans votre supermarché suite à une réorganisation des rayons (pour le bien du client) ? Voilà, vous voyez ce que que je veux dire.

De plus en plus de pros du web font l'expérience de l'insatisfaction des internautes suite à une refonte complète. Et recommandent la prudence en matière de redesign. Muriel Vandermeulen recommandait il y a peu sur ce blog : "Je conseille une optimisation permanente et non le mode « on casse tout et on recommence »". Jean-Marc Hardy faisait remarquer récemment qu'Amazon et Google, ces deux sites chouchous des internautes ont conservé la même page d'accueil au fil des années et ce, malgré de profondes mutations.

Changer tout en restant pareil : voilà qui semble une sage résolution pour la stratégie éditoriale web des années à venir.

 


Commentaires

    "C'était mieux avant", vieux comme le Monde...

    Changer les habitudes réclame un effort d'adaptation. Donc du stress. Alors à moins d'avoir une base vraiment mauvaise, c'est évident qu'il vaut mieux retoucher que tout détruire pour rebâtir.

    Posté par Laurent, 28 avril 2011 à 09:46
  • ...

    Il est bien votre blog. Et c'est article m'a plu.
    Je travaille aussi dans le domaine de l'écriture professionnelle.

    Posté par etienne, 05 octobre 2011 à 09:33
  • Et oui! ou non...

    En effet Google à gardé la même page de présentation depuis de nombreuses années, les changements se veulent pourtant profond tant au niveau de l'algo utilisé qu'au niveau du business model! On remarquera pourtant que l'autre géant du Web j'ai nommé Facebook oblige ses utilisateurs à de nombreux changements (réguliers), souvent contesté par la communauté mais toujours aussi apprécié... Ou est la recette du succès?

    Posté par Coworking, 04 avril 2012 à 15:41

Poster un commentaire