Plume Interactive : écriture web et ergonomie éditoriale par Eve Demange

Ecriture web, ergonomie éditoriale, optimisation de contenu éditorial web, rédaction référencement, management de projet éditorial Internet

07 février 2011

Olivier Andrieu : "Pour moi, référenceur et rédacteur ne vont pas l'un sans l'autre aujourd'hui"

Photo_O

Olivier Andrieu, auteur du best seller Réussir son référencement web a été le premier parrain de la formation rédaction référencement à Mulhouse. Pour nous, il revient sur la collaboration entre les métiers de la rédaction web et du référencement naturel.

Que pensez-vous de l’association “rédacteur référenceur” ?
Pour moi, l’un ne va pas sans l’autre aujourd’hui. Un référenceur doit avoir des notions de rédaction. Le rédacteur doit savoir où positionner les bons mots-clés dans la page. Le référencement aujourd’hui concerne 3 aspects prioritaires :
> le contenu : avec les bons mots-clés dans la page
> le code html
> la conception : les liens, la popularité et la confiance
Un bon référencement passe par cette règle des 3 C. C’est bien d’allier le rédactionnel et le référencement, de comprendre la globalité afin d’être efficace.

Comment se passe l’organisation et la répartition des rôles ?
Cela dépend du type de site. Le référenceur va gérer les aspects techniques et donner des conseils aux rédacteurs. Parfois il va lui-même réviser le contenu écrit. Les rédacteurs commencent à comprendre qu’ils doivent mettre des mots importants dans leurs textes. La collaboration se passe plutôt mieux qu’avant, je trouve. Il y a deux ou trois ans, les rédacteurs ne comprenaient pas forcément l’intérêt de rajouter des mots utilisés par les internautes dans leurs articles. Du coup, les tensions n'étaient pas rares.

Or les deux professions sont complémentaires. Le rédacteur connaîtra mieux le contexte que le référenceur. Le référenceur a l’expérience du référencement pur. Tout est une question de bonne volonté et de mise en commun des connaissances.

A quel moment rédacteurs et référenceurs doivent-ils intervenir sur un projet ?
En amont ! Souvent, on vient nous trouver une fois que le site est mis en ligne en nous disant : « maintenant vous allez le référencer ! » Il y a toujours cette idée que le travail du référenceur, c’est d’entrer les bons mots-clés dans les balises méta keywords et après c’est bon. Non !

Quand tout le monde aura bien compris que le référencement passe par le contenu, tout ira beaucoup mieux. En ce moment par exemple, nous travaillons sur un gros site Internet bien en amont. Nous travaillons ensemble sur le wording. On va travailler les noms de rubrique, écrire par exemple « vidéo » au singulier plutôt qu’au pluriel car c'est aisi que le demandent les internautes sur les moteurs. Il s'agit là d'un simple exemple parmi toutes les mesures à prendre....

Comment concilier créativité et référencement ?
Sur un site Internet de radio par exemple, la mention « A l’antenne » ne veut rien dire, ce n’est pas un mot-clé significatif. Mais si les journalistes pensent que c’est important pour leurs internautes, ce sont biensûr eux qui vont trancher. Mais ils le feront en toute connaissance de cause !

Le référencement, c’est une partie des décisions à prendre quand on travaille sur un site Internet. Chaque cas est différent. Si l’ergonomie est l’aspect le plus important du projet, ce sera l’ergonome qui va prendre la décision finale. Si c’est l’éditorial et la créativité qui priment, ce sera la personne  en charge de l’éditorial qui aura le dernier mot. Et si c’est le référencement, ce sera le référenceur.

Quoi qu’il en soit, il est important au début du projet de bien mettre en commun les connaissances essentielles de chacun pour ne pas faire d’erreurs.

Merci d'avoir répondu à ces questions !

Lire aussi
Olivier Andrieu : « Il faut écrire pour les internautes en pensant aux moteurs et non le contraire. »
Olivier Andrieu : « 80% du trafic moteurs vient de requêtes issues du contenu éditorial des pages.»

Posté par evedemange à 12:02 - Interview d'expert - Commentaires [3] - Partager - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • J'ai en effet travaillé en tant que rédacteur en freelance et j'ai été surpris, une fois, de constater à quel point certaines personnes pourtant à des postes de responsabilité font encore de la rédaction "à l'ancienne", alors même qu'elles sont persuadées de bien comprendre la rédaction web !
    Au final, elles conseillent mal leurs clients, les sites de ces derniers ne ressortent pas... et chacun de conclure : "on n'est pas assez puissant pour être plus visible". En dépit du bons sens. Vraiment dommage...

    Posté par Acouphene, 07 février 2011 à 12:11
  • Tres utile cet article. Merci d'avoir pris le temps de nous faire partager. Bon courage et bonne chance pour la suite.

    Posté par femme, 14 février 2011 à 15:12
  • Donc, rédacteur et référenceur sont deux métiers différents

    Après m'être pris quelques volées de bois vert après la mise en ligne de mon article "Rédacteur référenceur, le métier qui n'existe pas" (http://www.dithyrambe.fr/les-articles-du-blog/blog-communication-ecrite/redacteur-referenceur--le-metier-qui-nexiste-pas.html), je suis heureux de constater que nos points de vue se rejoignent. Olivier Andrieux, dont les ouvrages sont une référence pour moi, parle bien, dans cet article, du rédacteur et du référenceur en tant que spécialistes ayant deux métiers différents, mais complémentaires et qui doivent dialoguer. Et il a bien raison de préciser : dialoguer en amont du projet. Oui, bien sûr, le rédacteur doit aujourd'hui avoir des connaissances en référencement, de même qu'il doit savoir écrire en hypertexte, maîtriser un minimum l'anglais, être capable de penser à la mise en page de ce qu'il écrit, etc. Cela ne fait que rajouter de l'intérêt à notre beau métier dont le coeur reste quand même la maîtrise du contenu.

    Posté par Jean-Yves Garel, 23 septembre 2011 à 14:02

Poster un commentaire