Plume Interactive : écriture web et ergonomie éditoriale par Eve Demange

Ecriture web, ergonomie éditoriale, optimisation de contenu éditorial web, rédaction référencement, management de projet éditorial Internet

15 octobre 2009

Christophe Perruchas : « Sur le web, une petite idée peut produire beaucoup d'effets.»

photoff
Christophe Perruchas officie depuis 6 mois chez Duke Interactive comme Concept manager. La petite agence web devenue grande vient d'être rachetée par Publicis à
Microsoft, en même temps que le groupe Razorfish - qui avait racheté Duke en mars 2007 (vous suivez ?). Matthieu de Lesseux, dernier fondateur encore en place, vient d'annoncer son départ. Décryptage d'une révolution en cours.

Comment le monde de la publicité considère t-il Internet aujourd’hui ?

En 2001, j’ai commencé à travailler en agence sur des programmes vidéos courts sur Internet. Mais c’était toujours une déclinaison web d’une campagne offline leader. Maintenant, les campagnes Internet viennent de plus en plus souvent prendre le pas sur le reste. C’est le cas par exemple des caméras cachées tournées dans les MacDo pour illustrer la campagne « Venez comme vous êtes ». Au départ, ces formats courts étaient prévus pour une diffusion web. Maintenant, ils passent à la télévision et au cinéma.

Le web prend le pas sur les méthodes de communication traditionnelles ?
Oui, on assiste à une sorte d’inversion progressive de la tendance. Avant, le web était réservé à un petit monde d’initiés, les geeks et les fous de technos. Au niveau de la communication, il y avait d’un côté les grosses agences off-line et de l’autre les agences on-line. Tout cela est en train de changer. Les forces fusionnent. La publicité sur le web s’invente en ce moment même et prend de plus en plus d’importance. Publicis vient d’ailleurs de racheter Duke Interactive. Les agences de pub sentent bien dans quelle direction le vent est en train de tourner.

Quelques exemples de campagnes publicitaires online réussies ?
A partir d’idées simples et peu coûteuses, il est possible d’obtenir de très bons résultats grâce au web.

> 1er avril à la SNCF : Au printemps, nous avions par exemple pris au mot des internautes qui discutaient sur les groupes facebook. Ils imaginaient la voix d’Homer Simpson dans les gares SNCF (cf le groupe Pétition pour la voix d'Homer dans les gares SNCF). Nous avons enregistré une trentaine d’annonces avec la voix française d’Homer. Et nous les avons diffusées dans les gares SNCF le jour du 1er avril. Cela a eu un impact considérable. Les médias nationaux, TV et journaux en on parlé. Pendant 4 jours, les internautes ont posté 400 000 messages et des tas de vidéos sur le forum. Voilà comment une petite idée à produit beaucoup d’effets.

> Arrivée de la Parisienne : sur le site web de la course La Parisienne, nous avons mis en place un système qui permet d’obtenir une vidéo live de son arrivée en entrant son n° de dossard. Cela a très bien fonctionné également !

Merci d'avoir répondu à ces questions :-)

Lire aussi
Christophe Perruchas : « Une signature de marque se met au service de la stratégie. »

Posté par evedemange à 22:25 - Secrets de rédacteurs - Commentaires [1] - Partager - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Petite idée, grands effets

    Cette remarque peut s'appliquer à la publicité en général. Souvenir : cachou lajaunie http://www.youtube.com/watch?v=qbjUK-DuT44
    Tout ce qui est créatif, même petit peut avoir un fort impact.

    Posté par pierre, 16 octobre 2009 à 20:46

Poster un commentaire