Plume Interactive : écriture web et ergonomie éditoriale par Eve Demange

Ecriture web, ergonomie éditoriale, optimisation de contenu éditorial web, rédaction référencement, management de projet éditorial Internet

14 mai 2009

Une formation universitaire "Rédacteur web" ?

Il n'existe aujourd'hui qu'une seule formation universitaire en France contenant le mot "rédacteur web" dans l'intitulé. Et encore, "rédacteur web" est accolé à "référenceur" ! Il s'agit de la fameuse formation de l'IUT de Mulhouse dont Olivier Andrieu est le parrain. La rédaction web a encore du chemin à parcourir avant d'être totalement reconnue.

Il y a dix ans, je travaillais dans une agence web spécialisée en solutions e-commerce et CRM. Le "contenu" était alors offert en cadeau avec la solution technique. Les rédacteurs web étaient considérés comme des plantes un peu encombrantes qu'il fallait conserver dans un coin, au cas où un client pourrait en faire la demande.

Nous végétions donc en silence. Nous passions des heures à travailler sur des textes qui n'étaient jamais lus par leurs commanditaires, à réfléchir jour et nuit sur des intitulés efficaces transformés à la dernière minute par des informaticiens car "ça dépasse" ("ça dépend" ;-) Ce fut une école très dure mais très efficace. Il fallait faire tenir une idée complexe en un nombre très précis de caractères sous peine de voir son travail anéanti en quelques secondes.

Nous nous battions pour apporter sensibilité humaine et émotion dans un monde froid de logarithmes scientifiques et de codes abstraits. Et ce qui nous motivait, c'était la pensée que des utilisateurs web au bout de la chaîne de conception seraient heureux de lire ces mots qui leurs étaient adressés. Nous nous mettions à la place des gens qui venaient sur le site et nous écrivions pour eux (souvent trop et trop long, à l'époque).

Même si cette agence était particulièrement focalisée sur les aspects techniques, ce désintérêt absolu du web pour la chose écrite et le sens du contenu en général était un phénomène global du début des années 2000. On achetait et on vendait "du contenu" web à la chaîne. Certaines agences, pour répondre à la demande commerciale, se présentaient sur leur site comme des tubes blancs avec du contenu prêt à sortir pour remplir les belles coques Internet bien "designées" des clients. 

Ce temps est presque révolu. A mesure que le web mature, que l'ergonomie web et le référencement progressent, le contenu éditorial se trouve lui aussi valorisé. Mais ce passé est encore relativement proche. Les vieilles habitudes ont la vie dure. Dans les faits, le contenu éditorial passe encore souvent après tout le reste. Pourtant un site web bien écrit, cela change tout !

Tous les supports écrits valorisent l'art de communiquer, de mettre en forme les idées. De prestigieuses écoles comme le CFPJ ou le CELSA forment les meilleurs étudiants à devenir des journalistes. Les concepteurs rédacteurs publicitaires règnent en maître sur la publicité (voir le film amer tiré du livre acide de Beigbeder, "99 Francs"). Les auteurs de livre et de roman sont respectés. Mais dans le monde du web, les rédacteurs web, c'est la cinquième roue du carrosse ! Le "boulet" qu'on traîne parce qu'il faut bien remplir les cases une fois qu'on a conçu tout le site. La variable coûteuse que l'on cherche toujours à réduire en faisant travailler des stagiaires ou des freelances pressurisés.

Alors je me pose la question : à quand une vraie formation "rédacteur web" ? Pas une formation rédaction & référencement, non. Juste une belle et passionnante formation "rédacteur web" !!!!


Lire aussi
Tu produis du contenu ou des hamburgers ?
Choucroute & technologie

Posté par evedemange à 14:19 - Veille contenu éditorial - Commentaires [12] - Partager - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

    Redactionnel vs référencement ?

    Oui, j'ai connu également cette période où le contenu était à la remorque des services web.
    A l'époque l'indexation des moteurs portaient surtout sur les metatags.
    Aujourd'hui, le contenu a beaucoup plus d'importance y compris pour le référencement (cf titre et mots-cles en début de texte)
    Quid de l'emprise de ces techniques sur le contenu rédactionnel "propre" ?
    Philippe

    Posté par Filou, 14 mai 2009 à 16:39
  • Et pourquoi pas...

    Mieux, une formation "Concepteur-Rédacteur Web", plus complète car également tournée vers la créativité digitale ?

    Posté par Ange, 14 mai 2009 à 17:48
  • Qualité rédactionnelle vs sensationnel

    Je me demande à quel point la reconnaissance à l'égard des journalistes, rédacteurs publicitaires, auteurs, ne tient pas plus à la compétence à produire du sensationnel (qu'une véritable qualité de message). Il faut dire ce qui est, le "pauvre" rédacteur web brasse souvent des infos nettement moins sexy et vendeuses que la majorité des journalistes/pub/auteurs. Alors, que dire de la reconnaissance des rédacteurs de notices de lave-linge ?

    N'empêche que le consommateur / lecteur / utilisateur, lui, ne s'y trompe pas : la qualité rédactionnelle (et informationnelle) d'un site est très vite jaugée. Et le concepteur de site qui dira le contraire risque rapidement de se retrouver avec un site digne des années 90, has been, en cours de désertion.

    Posté par psychedelic'es, 14 mai 2009 à 17:56
  • Concepteur rédacteur web

    @ Ange,
    On pourrait dire concepteur rédacteur web en effet. Mais je me suis rendue compte que le mot concepteur rédacteur suggère un peu trop le monde de la publicité.

    Mais c'est vrai qu'il est important d'insister sur la dimension de création dans la rédaction web. Ecrire pour le web ce n'est pas faire de la pige au kilomètre. C'est prendre en compte les spécificités du support web, concevoir avec l'équipe web une architecture qui valorise l'information et le contenu éditorial, imaginer des textes clairs, simples à comprendre, attractifs et optimisés pour le référencement.

    Posté par Eve, 15 mai 2009 à 09:19
  • Un site digne des 90's

    @psychedelic'es
    La dernière phrase sur le "site digne des années 90, has been, en cours de désertion", m'a bien fait rire

    Je vois ce que tu veux dire sur le sensationnel. Les lave-linges, c'est moins glamour que le Festival de Cannes. Ceci dit, les rédacteurs web brassent des informations toujours intéressantes dans leur contexte. J'ai l'impression qu'il y a une somme d'infos réellement intéressantes et passionnantes sur Internet mais mal valorisées, mal mises en valeur, etc. Parce que le contenu éditorial web passe justement en dernier.

    Posté par Eve, 15 mai 2009 à 09:26
  • Lors d'une formation au référencement, un participant aveugle m'a expliqué que depuis des années il avait eu du mal à imposer les contraintes d'accessibilité dans sa société. Depuis que ses responsables avaient compris l'importance du référencement naturel puis remarqué que nombre de recommandations pour le référencement recoupent celles pour l'accessibilité, il a beaucoup plus de facilités à être entendu.

    Je me demande si on n'est pas en train d'observer le même genre de phénomène avec la rédaction web.

    En tout cas je suis persuadé qu'un bon rédacteur web peut tout à fait écrire à la fois bien pour l'internaute et de manière optimisée pour le référencement.

    Posté par Olivier Duffez (, 15 mai 2009 à 17:52
  • Rédaction Web, référencement et architecture de l'information...

    Je pense qu'un bon rédacteur Web doit maîtriser 3 pôles: la rédaction (bien sûr!), mais aussi l'optimisation pour les moteurs de recherche et l'architecture de l'info.

    Ces trois aspects du contenu Web sont très liés, et la compétence dans l'un ne peut que renforcer les 2 autres chez un même individu, alors que l'ignorance d'un des pôles lui fera perdre de vue des aspects très important de sa pratique.

    Perso, je n'embaucherais pas un rédacteur Web sans notions de SEO, ou un spécialiste de SEO qui ne fait pas de rédaction.

    Et comment séparer la rédaction de l'architecture de l'info, à moins de vouloir tout expliquer 2 fois?

    Bref, l'intégration de ces 3 spécialités me semble inévitable -et surtout souhaitable- à terme.

    Posté par Michael, 15 mai 2009 à 21:54
  • Master web éditorial

    Vous en avez rêvé, l'université de Poitiers l'a fait !

    Depuis 2001 l'université de Poitiers propose une formation de niveau bac+5 : le DESS puis master professionnel « Web éditorial ». Nous formons de futurs chefs de projets web, rédacteurs web et webmestres. Vous trouverez plus d'infos sur notre site (suivez le lien).

    Pour mémoire, c'est nous qui avons introduit en France (et peut-être au-delà) les expressions « webmestre éditorial » puis « web éditorial », qui n'existaient pas avant. Ce master est, par ailleurs, la première formation en France de niveau bac+5 pour ce type de métiers.

    Je suis très surpris que vous ne nous ayez pas trouvés. Nous sommes connus dans la communauté et il suffit de saisir « master web » ou « web éditorial » dans son Google préféré - nous sommes en position numéro 1.

    http://sha.univ-poitiers.fr/masterweb/

    Posté par Yannis Delmas, 19 mai 2009 à 09:54
  • Une formation webmaster éditorial

    Merci pour l'info !
    Je ne connaissais pas votre formation : un comble. Peut-être devriez-vous rajouter les mots-clés "rédacteurs web" dans votre contenu... et un module sur le référencement dans votre programme par ailleurs très complet : comme j'aurais aimé faire cette formation lorsque j'ai commencé !

    Posté par Eve, 19 mai 2009 à 11:26
  • Les Idemm de Lille 3

    Les organisateurs de la journée Idemmatic sont également des étudiants de Master 2 IDEMM (le mot médiatisation contenu dans le titre voudrait indiquer qu'ils font de la rédaction).

    Pour info, Eve, le problème que je connais bien puisque cela fait plusieurs années que je dirige ou co-dirige ce Master, orienté contenu, rédaction et référencement (j'peux même annoncer un scoop, je lui donne une orientation également communication on line - community manager le problème donc est le titre des formations... Dans notre cas, lors de la préparation du prochain quadrienal nous avons évoqué le problème de dénomination... Nous devrions trouver les termes qui seront utilisés dans 6 ans si je prends les extrêmes (entre le début de la réflexion et la dernière année de la mise en application du plan).
    Nous avons donc choisi de garder le même nom IDEMM pour Ingénierie Documentaire Édition et Médiation Multimédia !

    Difficile je l'avoue de retrouver ses petits : rédaction web, référencement. De plus, les documents "officiels" qui présentent ce document sont très "évasifs". La seule solution, découvrir des sites comme celui d'anciens étudiants comme Idemmatic qui n'a rien d'officiel, mais tellement plus proche de la réalité http://www.idemmatic.fr/

    Posté par delcroix, 25 mai 2009 à 00:10
  • Formation IDEMM

    Merci Eric, pour cette info supplémentaire.

    Un petit post sur les formations rédaction & référencement web qui existent en France ne serait pas inutile... Je vais mener l'enquête

    Posté par Eve, 25 mai 2009 à 13:55
  • Nouveau Master MC2L à Paris 8

    Bonjour,

    Merci pour toutes ces informations.

    J'en profite pour vous signaler une nouvelle formation orientée rédaction multimédia et journalisme culturel qui ouvre à la rentrée 2009 à l'université Paris 8: Master MC2L "Médias internationaux : cultures et sociétés étrangères" décliné en deux parcours croisés :

    C2L, axé sur les langues (LV1 - possibilité de LV2), la culture et l’image (cinéma, peinture, photographie, séries etc.)
    http://www.univ-paris8.fr/cultures_medias_langues/

    MINT, en partenariat avec le département de Culture et Communication de Paris VIII, axé sur les enjeux et les pratiques propres aux médias internationaux
    http://www.univ-paris8.fr/medias-internationaux/

    Posté par MC2L, 08 juin 2009 à 12:49

Poster un commentaire