Plume Interactive : écriture web et ergonomie éditoriale par Eve Demange

Ecriture web, ergonomie éditoriale, optimisation de contenu éditorial web, rédaction référencement, management de projet éditorial Internet

05 mai 2009

Textes web efficaces vs blabla

Votre contenu éditorial web est-il réellement efficace ou seulement "joli"? S'il est joli plutôt que bâclé, c'est déjà un bon point pour votre image. Mais cela ne suffit pas, loin de là. Petit florilège de textes web élégants mais inutiles, inspiré par ce post drôle et tellement vrai de Gerry McGovern : Traditional writing skills don't work on web.

Davantage de fonctionnalités (lesquelles ?) pour les entreprises (pas de lien)
Avec Google Analytics, les fonctionnalités
(lesquelles ?) demandées par les spécialistes (qui ça ?)sont désormais à la portée de tous (blablabla). Obtenez des indications précieuses sur la fréquentation de votre site Web (LA phrase action, utile pour les internautes > peu visible ici au milieu du fouillis des mots) grâce à la segmentation avancée, la création de rapports personnalisés, les diagrammes animés et bien plus encore (précisions intéressantes, à rajouter éventuellement)

France
Les champions de la performance brillent même lorsque tout est sombre
(beau blablabla). Dans la période actuelle, il est plus difficile que jamais d'être un champion comme Tiger. Il est donc crucial de savoir ce que cela exige (zzzzzzzzzz). En savoir plus. (Intitulé de lien explicite qui donne super envie de cliquer !!)

Pour les surfeurs le nez au vent (une minorité sur le web) qui ont cliqué sur En savoir plus, là ça devient intéressant. On peut télécharger un édito pdf "Diriger dans des temps incertains" écrit par 3 cadors, une étude sur les 500 entreprises les plus performantes et découvrir Comment Accenture peut vous aider à passer la crise. Contenu beaucoup plus utile et concret. Dommage que ces infos n'apparaissent qu'à ce deuxième niveau.

  • Chez Philips, ils ne prennent même plus la peine de traduire - extrait page d'accueil France :

Philips, le meilleur choix évidemment. (Catchaow !!! Complètement convaincue, du coup.)
Puis : Explorez Philips. Quand Healthcare, Lighting et Consumer lifestyle riment avec simplicité.
(Késkécé ?)

En toute simplicité, à mon humble avis : verbiage marketeux-sert-à-rien, égocentré et totalement abscons.

Faites le test : relisez l'article de Gerry McGovern
Traditional writing skills don't work on web, intégrez sa grille de lecture scan  "Urgence-envie-d'aller-au-toilette" et parcourez le web. Riez :-)

Tout autre exemple bienvenu !

Lire aussi
Gerry McGovern : "Le web est un endroit où l'on agit et un excellent contenu facilite l'action"
L'art de faire de l'espace
Bonjour, qu'est-ce qui vous ferait plaisir ?




Commentaires

    C'est marrant mais quand je lis ces textes, j'ai un peu la même impression que quand je lis le discourt des marketeux sur un outil sur lequel j'ai travaillé : JE COMPREND RIEN !

    Posté par petitchevalroux, 05 mai 2009 à 14:42
  • Un savoureux billet !!!

    Le retour de vacances offre une inspiration des plus intéressantes

    Je twitte, je fais suivre car c'est vraiment excellent... et très démonstratif pour celles et ceux qui écrivent pour leur entreprise [sur le web] !

    Posté par Cédric, 05 mai 2009 à 22:12
  • récuperation

    Le verbiage à encore de beau jour devant lui. Il a cette faculté extraordinaire de renforcer l'égo de manière démesurée.
    L'avantage de cette rédaction de textes, c'est que l'on peut la réutiliser quel que soit le business dans lequel on travaille

    D'ailleurs, au premier contact, tous nos clients vendent du "conseil" et des "solutions", c'est bête, leurs clients veulent des choses plus tangibles.

    La méthode que j'utilise pour leur faire comprendre qu'en prime leur textes sera totalement inefficace en terme de référencement est de leur faire taper ces mots dans google. Dans 98 % des cas, aucune réponse ne correspond à leur domaine d'activité. C'est ballot

    Posté par Axenet, 06 mai 2009 à 12:49
  • Sacrilège! Critiquer Google! Mais moi je suis tellement retors que je me dis qu'ils en font exprès de faire du blabla.

    Posté par Eric, 06 mai 2009 à 23:24
  • Faire du blabla pour booster son référencement ?

    Mais oui, c'est bien possible... Entre référencement et ergonomie éditoriale web, il y a un bon équilibre à trouver.

    Posté par Eve, 07 mai 2009 à 09:40
  • Excellent !

    Bonne tranche de rigolade !
    Que de bla bla effectivement.
    Que de mots "obscurs" pour le non inité (texte Google et Philips). Les rédacteurs semblent parler pour eux ou pour les initiés.
    Que de poncifs : nous pourrions multiplier les exemples.
    Maintenant, le rapport entre rédactionnel blablateu et référencement me semble pas immédiatement évident.

    Posté par krysttof, 07 mai 2009 à 11:15
  • Merci Eve!

    Merci Eve pour cet excellent post!
    Je le twitte, le reprends sur e-criture, et vais même l'envoyer aux agences web!

    Posté par Marina Aubert, 09 mai 2009 à 20:59
  • Merci

    Article sympa, comme tous les autres d'ailleurs. Continu comme ça, on est des fans !!!
    Ben

    Posté par Benjamin, 11 mai 2009 à 08:31
  • Merci Marina, Merci Ben et Krysttof pour vos messages d'encouragement ! C'est bon pour le moral tout ça

    Posté par Eve, 12 mai 2009 à 10:03
  • @ Cédric, thanks
    @ Krysttof : un blabla web rempli de mots-clés peut éventuellement apporter du trafic moteur. Le problème, c'est quand les utilisateurs viennent sur la page et repartent mécontents : ils ne reviennent plus jamais. Donc au final, même pour le référencement, mieux vaut privilégier les infos utiles avec quelques mots-clés bien sentis qu'une page de blabla truffée de mots-clés.

    Posté par Eve, 12 mai 2009 à 10:08
  • Ca fait du bien...

    ...de lire sur le web ce que tout le monde pense tout bas ! Chapeau pour cet article Eve !
    Je suis d'accord avec toi, beaucooup de bavardage inutile sur ces sites, souvent directement lié à la traduction littérale de l'anglais vers le français.
    Continue comme ça, je me régale ! (faudra que je t'envoie quelques sites savoureux) ...

    Posté par Benoit, 19 mai 2009 à 11:35
  • Sites savoureux

    Salut Benoit,
    Oui, oui, surtout n'hésite pas à envoyer des exemples !
    (Es-tu un Benoit que je connais ?)

    Posté par Eve, 19 mai 2009 à 12:11
  • J'aime beaucoup cette relecture critique!
    Je crois que les pires exemples de ce genre de soucis viennent des sites institutionnels. Quand on n'a que peu de choses à vendre, le besoin est aussi différent.
    En tout cas, voir que même Accenture, cabinet au top pour ce qui est audit de productivité, fait ce type d'erreurs... Ça arrive à tous, même aux meilleurs.

    Posté par Jacqueline, 02 juillet 2012 à 15:25

Poster un commentaire