Plume Interactive : écriture web et ergonomie éditoriale par Eve Demange

Ecriture web, ergonomie éditoriale, optimisation de contenu éditorial web, rédaction référencement, management de projet éditorial Internet

15 décembre 2008

Outils de gestion de contenu, lequel choisir ?

Jean-Marc Hardy parlait récemment sur ce blog du choix de l'outil de publication et déplorait l'utilisation d'usines à gaz, là où des solutions plus légères auraient largement convenu. De fait, il existe aujourd'hui de nombreux CMS open source, gratuits et simples à installer.

A tous les responsables éditoriaux qui hésitent entre Joomla, Drupal, Zope ou bien frémissent aux mots Java et Python (et quelque part, on les comprend avec des noms pareils :-), je recommande la lecture de ces deux livres blancs écrits en langage relativement civilisé et édité par la société Smile : 200 questions pour choisir un CMS et Gestion de contenus, les solutions open source.

Voici un extrait du deuxième :

Un analyste du Gartner Group relevait qu'en matière de gestion de contenu, "aujourd'hui les gens ne voient pas l'intérêt de payer les prix élevés des produits commerciaux les plus importants, et sont à la recherche d'alternatives de plus faible coût."

Mais, comme le souligne l'analyste John McGrath : "Les avantages des solutions open source ne se limitent pas aux économies. La gestion de contenu, par sa nature même, requiert une part importante d'adaptations spécifiques et en ayant accès au code source, les développeurs peuvent réaliser des fonctions nouvelles telles que définir un nouveau type de contenu, directement dans le code, une chose qui n'est pas possible avec des outils propriétaires."

Lors de la conception d'un site Internet, le responsable technique doit comprendre les besoins concrets de l'équipe de rédaction afin de les traduire en langage technique. Mais le responsable éditorial doit, lui aussi, comprendre les impératifs techniques sur lequel son site Internet est construit afin de pouvoir choisir la stratégie la mieux adaptée à ses besoins. Ces petits livres oeuvrent pour le rapprochement :-)

A lire aussi
Jean-Marc Hardy : « les équipes restent encore mal outillées pour gérer leur contenu »

Posté par evedemange à 22:55 - Veille contenu éditorial - Commentaires [12] - Partager - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Je dirais même plus ...

    Bonsoir Eve,
    tout a fait il n'est plus nécessaire aujourd'hui de dépenser des milles et des cents dans un CMS propriétaire.
    Wordpress est un outil assez souple par exemple pour en faire ce que l'on veut, et qui permet de répondre aux normes drastiques du W3C.
    Par exemple, il est facile de décider de mettre en nofollow ou non un lien de commentaire

    [BOUTADE]Ceci est une boutade[/BOUTADE]

    Cependant, pour moi la solution idéale mais difficile à mettre en place, j'en conviens, est de développer soit-même son propre CMS pour avoir une totale maîtrise du contenu visible et non-visible d'un site internet, et ainsi l'optimiser.
    Bonne soirée

    Posté par christophe, 16 décembre 2008 à 21:56
  • Joomla, Drupal, mais pas WordPress

    Bonjour,
    Non christophe WordPress n'est pas un CMS, malgré ce que prétend la page d'accueil du site francophone. WordPress est un moteur de blog.
    Un blog a un but bien défini pour sa publication : des articles réguliés aux quels nous pouvons répondre si l'auteur le permet. Le tout bien rangé dans des catégories..
    Un CMS permet de publier du contenu dans un site web classique. Des CMS comme Joomla!, Drupal permettent un véritable flux de production de contenu avec une gestion des utilisateurs.
    Nous pouvons utiliser Joomla! ou Drupal avec des fonctionnalités de blog et utiliser WordPress presque comme un CMS. Mais les deux techniques et leurs produits cités doivent être utilisés ce pour quoi ils sont fait.
    Cordialement

    Posté par krysttof, 17 décembre 2008 à 14:50
  • Culture technique

    [BOUTADE]Merci ça m'a bien fait rire[/BOUTADE]

    Oui bien sûr, développer son propre CMS, c'est formidable mais c'est complètement inaccessible pour la plupart des personnes qui s'occupent du contenu éditorial à l'heure actuelle.

    Je parle des gens à qui je fais des formations sur l'écrit web par exemple et pour qui se mettre à l'outil Internet s'avère déjà un défi. Alors aller coder eux-même leur site, c'est à des années lumières !!

    Je ne leur jette pas la pierre car je suis moi-même assez nulle en terme technique. C'est à dire que malheureusement mon cerveau sait faire des phrases, des synthèses, des interviews, des romans, mais il est fâché avec les chiffres et le code. Evidemment, ça va pour la mise en forme de base [b][/b], br br br et tout. Mais lorsqu'il s'agit d'aller plus loin, c'est autre chose.

    Certains référenceurs comme Sébastien Billard me semblent capables de cumuler les deux compétences. Mais je me demande sérieusement si ces deux manières de penser tellement éloignées sont réellement compatibles dans la réalité du cerveau humain ?

    Posté par Eve, 17 décembre 2008 à 15:05
  • A chacun son métier !

    Effectivement être rédacteur de contenu web et programmeur web ou graphiste-desinger, sont des métiers différents ! Opposés ? A vous de voir.

    Avec un peu de connaissances techniques (XHTML, CSS, PHP...), nous pouvons personnaliser le modèle (template) de présentation du CMS ou du moteur de blog.

    Mais très sincèrement à chacun son métier.

    Posté par krysttof, 17 décembre 2008 à 15:12
  • Tu vois, là c'est facile ! Heu, ben non.

    Quand ma tante aveyronnaise me donnait une recette de cuisine, elle disait : "bon alors là tu vois, c'est facile, tu rajoutes du sel avec un peu de thym". Je lui disais "oui, c'est facile, j'en mets combien ?" Elle répondait, "Eh bé, tu vois bien ! Tu en mets !"

    Et voilà. C'est comme ça que j'ai appris à faire la cuisine.

    Avec les développeurs, c'est pareil. Ils disent, "tu vois, c'est simple. Il faut faire ça et puis tu rajoutes ce code à cet endroit-là et hop !"

    Et bien non, je vois pas du tout. Et là je sens généralement comme un point d'angoisse au creux de l'estomac. Tout cela me paraît complètement inaccessible.

    Je sais que je ne suis pas seule dans ce cas. Avoir une culture technique plus ou moins poussée, être capable de comprendre les limites/possibilités techniques, cela ne signifie pas être capable de coder. Je crois que les meilleurs CMS sont ceux qui peuvent se mettre à la portée de tous et les développeurs que je préfère sont ceux qui savent se mettre à ma portée.

    Posté par Eve, 17 décembre 2008 à 15:40
  • Bon ok d'accord ...

    Bon ok d'accord, pour ton commentaire Krysttof.
    Wordpress n'est pas un CMS. Mais je m'émerveille parfois de voir ce que certains sont capables de faire avec tel outil.
    Surtout avec peu de connaissances, il est par exemple possible de simuler de l'URL rewriting, voire d'être "friendly" en autorisant ou non le nofollow sur les liens :-p ( spéciale dédicace au passage au risque d'être lourd ).

    Je suis entièrement d'accord sur le fait qu'on ne peut pas assumer sereinement 2 casquettes, à la fois technicien et rédacteur, mais étant donné qu'il existe beaucoup plus de petites agences web
    que de grandes, nécessité fait loi, on est donc parfois obligé de remplir ces 2 fonctions, conscients que les 2 sont indispensables pour réussir, et pour se payer sa pitence.

    Content d'avoir fait des émules, je commence à me sentir chez moi, enfin chez toi Eve

    Posté par christophe, 18 décembre 2008 à 21:34
  • Pas si simple

    Un CMS peut très bien convenir à un moment donné, et en évoluant de nouveaux besoins peuvent apparaître, et l'outil ne plus convenir.

    Parfois il peut être intéressant d'installer un CMS plus évolutif, pour ce mettre à l'abri de ce genre de souci.

    Bonne année 2009

    Posté par Chessnaute, 01 janvier 2009 à 11:20
  • Et spip alors !

    Bonjour Eve,

    Et pour commencer, toutes mes félicitations pour ce blog et vos billets sympathiques.

    Je tiens juste à signaler que dans la liste des CMS adaptés aux besoins d'un rédacteur multimédia, il ne fait pas oublier SPIP, CMS déjà éprouvé mais qui a encore tellement d'avenir !
    On est loin des usines à gaz à la Joomla, Drupal, Zope... tout en disposant de fonctions qui permettent de publier du vrai contenu multimédia.

    Bien à vous et meilleurs voeux,

    Emmanuel

    Posté par EmmanuelValluche, 06 janvier 2009 à 14:16
  • Des CMS pour tous les besoins

    Oui, j'ai, nous avons cité Joomla, Drupal qui sont des CMS de moyenne complexité. Ils ne sont rien par rapport à Typo3, EZPublish... qui permettent de gérer de manière très fine, très précise le flux du contenu éditorial et la gestion des utilisateurs.
    Emmanuel cité SPIP, qui fait figure un peu de "vétéran" dans le monde des CMS.
    Pour les petits besoins des petites entreprises, associations, je citerais aussi CMS Made Simple (qui porte bien son nom !) et Plume.
    C'est ce qui est bien avec les CMS, c'est qu'il y en a pour tous les besoins !
    Je vous invite à aller fouiner dans la rubrique CMS de l'indispensable et excellent site framasoft.net

    Posté par krysttof, 07 janvier 2009 à 15:57
  • @krysttof
    "Non christophe WordPress n'est pas un CMS, malgré ce que prétend la page d'accueil du site francophone. WordPress est un moteur de blog."
    -----------------
    Si Wordpress a été à l'origine uniquement un moteur de blog, c'est à dire uniquement un schéma articles/catégories/tags/commentaires, il est depuis quelques années déjà devenu un CMS au sens strict du terme.
    C'est à dire qu'il peut tout à fait convenir pour un site à fort besoin éditorial, en dehors des articles.
    De nombreux sites non-blogs sont propulsés par Wordpress, et j'en ai moi-même fait certains, dont tu ne croirais pas (sans reconnaitre les conventions d'écriture) qu'ils sont fait avec Wordpress.
    Le but ? La simplicité d'utilisation.

    Pour généralement, on lit vraiment beaucoup d'articles sur les CMS en France (et ailleurs), et on voit tout le temps dans les commentaires resurgir des débats trop sectaires ; "Joomla c'est nul... Spip c'est le mieux... TrucCMS est trop bien..."
    Ce qui m'étonne, c'est que l'approche est presque toujours égoïste.
    Un développeur (graphiste, intégrateur ou n'importe qui) voit trop midi à sa porte. Il choisit à une date T un CMS, parce que tout le monde ne parle que de lui, parce qu'il l'a testé et le trouve "chouette", parce qu'il peut le bidouiller un peu, parce que le langage de script (PHP étant majoritairement utilisé) est facile à manier même pour des débutants, mais la remise en question parait absente. Ca veut dire que même si le développeur Lambda, qui a choisi le CMS Truc, et porte son drapeau bien haut, s'aperçoit un jour des faiblesses du CMS, de la complexité à développer un module ou à intégrer une charte très évoluée, ce développeur Lambda gardera ses positions sans voir ailleurs s'il n'y a pas plus simple.

    Enfin, un des points les plus importants, c'est bien de se demander qui va gérer le contenu ?
    - un développeur/intégrateur/webdesigner ? qui pourra éventuellement intervenir dans le code.
    - ou un client, très peu familiarisé avec les logiciels de gestion de contenu, qui va passer une heure pour créer une page ?

    Pourquoi ne parle t-on jamais (des liens s'il y en a !) de l'usabilité d'un CMS ?
    L'usabilité est variable selon les compétences de l'utilisateur.
    Et selon l'utilisateur, un CMS peut être excellent ou nul.

    Posté par Fred, 04 mars 2009 à 13:38
  • experts CMS joomla

    Lors du choix du meilleur système de gestion de contenu pour votre projet, il est important de peser les avantages à la fois techniques et non techniques et des inconvénients. Les deux raisons techniques et non techniques peuvent finalement affecter le coût net.

    Posté par expert joomla, 03 avril 2012 à 15:30
  • contenu interactif

    Merci pour cet article qui explique beaucoup de choses jusque là inconnues pour moi. je suis tombée dessus en cherchant des renseignements sur genial.ly pour la gestion de contenu interactif et je vois que j'ai encore du boulot !

    Posté par laure, 30 novembre 2015 à 15:22

Poster un commentaire