Plume Interactive : écriture web et ergonomie éditoriale par Eve Demange

Ecriture web, ergonomie éditoriale, optimisation de contenu éditorial web, rédaction référencement, management de projet éditorial Internet

04 novembre 2008

Eric Dupin : « De juillet à décembre 2005, l’audience du blog est passée de 100 à 1000 visiteurs ! »

avatar

Eric Dupin, le fameux auteur du blog Presse-citron consacré aux nouvelles technologies, nous raconte comment son site est devenu en quelques mois un incontournable de l'information made in web.

Eric, qu’est-ce qui t’a donné envie de créer le blog Presse-citron ?
A l‘époque, je concevais des sites Internet en freelance et je travaillais en réseau avec d’autres indépendants. Lorsque j’ai découvert le format du blog, j’ai tout de suite pensé que c’était génial : pouvoir publier librement sur son média personnel, cela m’allait comme un gant !

Quand j’ai créé Presse-citron, aucun blog n’était rentable. Je ne me suis pas dit : « Tiens, je vais faire de ce blog un média à part entière. » Je souhaitais avant tout partager mon expérience, ma passion du média web.

Raconte nous la succès story de Presse-citron.
La première version de Presse-citron est sortie début 2003. J’exprimais un point de vue sur le traitement de l’information dans les médias avec un propos axé sur la forme plutôt que sur l’information elle-même. Je postais 3 ou 4 billets par mois et n’y consacrais pas beaucoup de temps.

En 2005, je suis reparti de zéro. J’ai tout vidé, repris un template Dotclear basique et recréé Presse-citron en me focalisant cette fois sur les nouvelles technologies. A l’époque, il y avait des blogs sur la politique, la cuisine, les sujets persos mais rien sur ce thème. Je voulais faire une sorte d’équivalent du Journal du Net ou de SVM mais version blog, parler des tendances du web, des gadgets et des technologies mobiles avec un ton personnel, en tentant de vulgariser un peu.

La nouvelle version est sortie en juillet. De juillet à décembre 2005, l’audience du blog est passée de 100 visiteurs uniques par jour à presque 1000 ! Là j’ai commencé à vraiment me prendre au jeu. J’ai continué, fait des billets remarqués, une ou deux polémiques (bien malgré moi) : des éléments qui m’ont valu une grosse notoriété d’un coup.

Mon activité de blogueur a réellement démarré en janvier 2006 quand j’ai lancé Fuzz. Cela a beaucoup contribué à la visibilité de mes activités sur le web et donc de Presse-citron

Et ton audience aujourd’hui ?
Le blog reçoit environ 10 000 visiteurs uniques par jour avec des pointes à 15000 selon l'actualité

Comment expliques-tu ce succès ?
J’ai l’impression que le blog est arrivé à un moment où il n’y en avait pas tant que ça. C’est toujours plus facile de réussir lorsque l’on démarre dans les premiers. J’avais envie de transmettre ma passion pour les applications web, originales et bien ficelées avec une capacité d’étonnement toujours renouvelée devant un nouveau gadget.

Parmi la masse des blogs qui existaient, Presse-citron parlait d’un sujet pas très original mais d’une manière différente, avec un regard à la fois enthousiaste, un peu détaché, et surtout un "style" éditorial qu’on trouve peu dans le milieu high tech. La mayonnaise a pris et les gens sont revenus, toujours de plus en plus nombreux.

Est-ce que tu as bénéficié du linkbaiting (liens naturels pointant vers le contenu du site) ?
Tout de suite, je me suis revendiqué comme lyonnais. La blogosphère lyonnaise s’est accrochée et de nombreux auteurs qui faisaient un trafic supérieur au mien ont renvoyé des liens vers mon site.

J’ai également sympathisé rapidement avec deux-trois personnes qui avaient une notoriété supérieure à la mienne et avec qui le courant est bien passé comme par exemple des blogs ou webzines sur les technologies mobiles.

Je connaissais également Patrice Cassard. J’étais parmi les rares cités dans sa blog-roll, cela m’a pas mal aidé, surtout en terme de légitimité.

Et maintenant quels sont tes objectifs ?
En septembre, j’avais 12000, 13000, parfois 15000 visiteurs uniques par jour. En ce moment c’est plutôt 9000. J’ai atteint un seuil depuis 6 mois. J’ai l’impression d’être au maximum de ce que je peux faire sur cette thématique. Maintenant, la progression ne se fera plus de manière naturelle et organique mais par des échanges de liens avec des gros portails.

Et l’affaire Fuzz-Olivier Martinez qui a fait a une des médias traditionnels, quelle impact sur ton audience ?
J’ai publié deux billets à ce sujet : Votre blog est cité dans un grand média et alors ? et Précisions relatives à l'impact des médias sur un site web. Cela ne m’a rapporté aucun trafic. Je suis passé sur Canal +, LCI, toujours en une avec Fuzz. J’ai eu un pic de 30% pendant 3 ou 4 jours et puis c’est tout. Ce sont deux mondes à part.

Merci d'avoir répondu à ces questions !

Lire aussi

Le web c'est comme l'islande


Commentaires

    Plafond atteint ou soucis ?

    La trafic qui bloque à 9000 ces temps ci est peut être en partie du à des soucis serveur.

    1 fois sur 2 depuis quelque temps le site presse-citron est indisponible pour cause de serveur occupé ...

    Posté par Nicolas, 04 novembre 2008 à 11:06
  • Problème de serveur

    En effet, Eric vient de me dire par téléphone qu'il s'agit d'un problème de serveur dont il n'arrive pas à identifier la cause (ni son hébergeur). Cela se produit tous les matins à la même heure, curieux.

    Et ceci explique sans doute cela...

    Posté par Eve, 04 novembre 2008 à 11:17
  • Savoir écrire

    Puisque nous sommes sur un blog qui traite de l'ergonomie éditoriale, j'ajoute mon grain de sel.
    Ce que ne dit pas Eric, c'est qu'il sait écrire pour être lu (j'insite sur le pour être lu). Outre l'humour potache, les jeux de mots et autres calembours, sa plume donne envie de lire. Je ne suis pas un geek, je ne lis pas tous ses billets, mais je m'arrête régulièrement sur son blog pour y lire certains articles et je lis en revanche tous les titres, justement pour trouver le calembour du jour et me fendre la poire, ou non. Les textes sont par ailleurs dans un bon français et avec très peu de fautes (parole de correcteur professionnel).

    Posté par Al-Kanz, 04 novembre 2008 à 16:12
  • Ecrire pour être lu

    Complètement d'accord ! Et écrire pour être lu n'est pas une science exacte reproductible par la technologie. Eric Dupin possède l'art de marier les sujets techniques parfois difficiles d'accès, avec des mots drôles et des commentaires personnels toujours pimentés.

    Moi aussi je ne lis pas tous les posts du blog mais j'aime regarder la liste des titres délirants dans mon tableau Netvibes. D'ailleurs, je trouve que tout est dans le titre : "presse-citron", à la fois acide, drôle et goûtu.

    C'est utile et tellement bon pour le moral

    Rendez-vous la semaine prochaine, je publie la deuxième partie de cet interview "Y a t-il une technique d'écriture pour réussir son blog ?"

    Posté par Eve, 04 novembre 2008 à 16:42
  • Etre lisible

    Si je peux me permettre, plus qu'une technique c'est du bon sens qu'il faut lorsqu'on écrit pour autrui. Réussir son blog, c'est entre autres être lu. Pour être lu, il faut donner envie aux lecteurs de lire, mais avant tout leur permettre de lire : pour être lu, il faut être lisible. Est-ce que cela doit passer par une technique ? Je dirai plutôt qu'il faut garder en tête quelques règles. J'en retiendrai une seule : on doit s'adapter à son public. On n'écrit pas en sms si on s'adresse à la ménagère de - de 50 ans. On évite les phrases à rallonge si on écrit pour un public d'intellectuel. On s'en tient à "une phrase, une idée", si on écrit pour du tout-public.

    Posté par Al-Kanz, 04 novembre 2008 à 23:17
  • Je dirais même plus

    En effet, on peut lire une fois mille commentaires, mais on ne veut pas lire 1000 fois le même commentaire.

    Posté par âne honni mousse, 04 novembre 2008 à 23:36
  • Toutes mes excuses. C'est dû à un F5 répété plusieurs fois dans la soirée pour voir les éventuels nouveaux commentaires.

    Posté par Al-Kanz, 05 novembre 2008 à 07:58

Poster un commentaire