Plume Interactive : écriture web et ergonomie éditoriale par Eve Demange

Ecriture web, ergonomie éditoriale, optimisation de contenu éditorial web, rédaction référencement, management de projet éditorial Internet

04 septembre 2008

Qui s'occupe des mots de votre site web ?

Lors d'une conversation avec deux passionnés de web, une question m'est venue à l'esprit : qui, aujourd'hui, s'occupe des mots sur un site Internet ?

Pas seulement le contenu écrit ou vidéo, les articles d'information, les contributions des internautes mais aussi, l'interface écrite, la navigation, le nom des catégories : le wording en somme. Qui se porte garant de la cohérence éditoriale sur un site ? Personne.

Le responsable éditorial d'un site et son équipe sont chargés de "produire du contenu" pour remplir les catégories prédéfinies. Mais le périmètre de leur action reste souvent très limité. Personne par exemple, ne leur demande jamais leur avis (ou c'est très rare) pour savoir si le wording employé sur l'interface est cohérent avec les mots employés dans les accroches, les FAQ, les articles, les conseils, et les fiches produits, si la manière dont on s'adresse aux clients sur l'interface du site est la même partout ailleurs. Il n'y a pas, ou très rarement, de politique éditoriale globale définie sur le web.

Pourtant un site Internet est avant tout fait de mots qui visent à convaincre, séduire, fidéliser, informer un public de plus en plus exigeant. Curieusement, personne aujourd'hui ne s'attache réellement au pouvoir de ces mots (ou très peu de professionnels qui ont du mal à se faire entendre). "S'occuper de l'éditorial" consiste trop souvent à produire des kilos de contenu qu'il faut ensuite recaser quelquepart sur le site.

Plutôt que de noyer les visiteurs sous une masse d'informations parfois superflues, ne vaudrait-il pas mieux mobiliser une partie de l'équipe éditoriale sur les enjeux que constituent l'interface, les mots-clés, le wording des catégories et travailler la cohérence entre tous les contenus du site ?

Les sites très riches en informations ont intérêt à penser leurs contenus de manière plus globale. Mais pas seulement. Les sites de e-commerce qui accueillent leurs clients et vendent grâce aux mots pourraient très certainement améliorer la satisfaction de leurs clients s'ils travaillaient mieux l'ergonomie et la complémentarité éditoriale.

Jakob Nielsen avait déjà montré en 1998 qu'un contenu optimisé pour la lecture sur Internet augmentait la satisfaction client de 37%. C'était en 98. Aujourd'hui, nous n'y sommes pas encore sur bon nombre de sites. Pourtant, les utilisateurs, eux, sont plus difficiles qu'en 98, mieux équipés, plus habitués à surfer, plus sélectifs dans leurs choix.

Sur un marché de plus en plus mature, les sites se doivent d'être de plus en plus performants, de plus en plus attentifs aux besoins de leurs internautes et de plus en plus précis dans leurs discours. A ce titre, il me semble que les métiers de l'éditorial en ligne ont encore de beaux jours devant eux. 

Lire aussi : Votre site web, juste des mots ?


Commentaires

    les SEO raflent le wording !!

    Une des discipline qui prend souvent la main sur le wording général, c'est la SEO -- l'optimisation pour les moteurs de recherche, c'est à dire dans les fait : remonter dans Google.

    J'avais publié un post :
    http://ils.sont.la/post/est-ce-que-experts-web-complotent-pouvoir-absolu

    Et animé un peu le débat sur ce sujet autour des propos de François Ziserman :
    http://www.ziserman.com/blog/2008/09/08/strategie-pour-se-lancer-dans-le-e-commerce


    Bref, la SEO est une discipline -- une tactique -- qui résout un problème important mais très particulier. Et pourtant, plus souvent qu'à son tour, elle prétend structurer l'ensemble du vocabulaire d'un projet web.

    Quitte à cannibaliser les autres objectifs.

    Posté par Julien, 11 septembre 2008 à 22:54
  • Ecrire pour les utilisateurs et pas pour Google

    Merci pour cette info sur la SEO. Effectivement, je suis d'accord : ça parait aberrant de concevoir son site autour d'objectifs de promotion !

    L'idée, c'est quand même de parler aux internautes de ce qui les intéresse avant de chercher à apparaître en premier dans les moteurs de recherche. La puissance de Google a fini par induire des pratiques perverses...

    Là où je rejoins cette discipline, c'est qu'ils s'attachent aux mots avant de concevoir un site web et ça, c'est très intéressant.

    Posté par Eve, 12 septembre 2008 à 10:50
  • L'avis d'un SEO

    Je défends un peu ma paroisse, mais je pense que si l'on fait du bon SEO (référencement in french), il n'y a pas d'opposition entre écrire pour les moteurs et écrire pour les visiteurs, puisque au final il s'agit d'être visible sur les expressions qui sont celles des visiteurs, et non celles employées par l'éditeur du site pour se décrire (le décalage est parfois grand).

    Finalement le référenceur a deux clients : son client direct, et les clients (potentiels) de son client

    Je me permets un lien vers un billet que j'avais écrit il y a quelques temps : http://s.billard.free.fr/referencement/index.php?2006/11/30/319-optimisation-du-contenu-travaillez-votre-text-appeal

    Posté par Sebastien, 12 septembre 2008 à 11:24
  • Oui mais la SEO tient-elle compte de l'attente des visteurs du site ?

    Merci pour ce message, Sébastien.

    C'est vrai que bien fait et pensé dans les règles de l'art un travail sur l'amélioration du référencement naturel d'un site peut rejoindre celui de l'ergonomie éditoriale.

    Néamoins, et c'est quand même important, les objectifs de départ ne sont pas les mêmes. Dans un cas il s'agit d'écrire pour être bien positionné dans les moteurs de recherche. Dans l'autre, il s'agit d'écrire pour être lu.

    Forcément le résultat à l'arrivée est un peu différent. Je pense que ce sont des disciplines complémentaires.

    Posté par Eve, 12 septembre 2008 à 12:01
  • L'objectif final du référencement est aussi de faire en sorte que le site soit lu (ou qu'une action soit effectuée sur le site), en favorisant la trouvabilité du site dans les moteurs de recherche La position n'est rien si elle ne correspond pas à une recherche effective de l'utilisateur.

    Les deux disciplines sont effectivement complémentaires, et je vois même une convergence enre elle en ce qui concerne le contenu. Et un site pris en charge par un(e) ergonome de l'éditorial aura probablement moins besoin des conseils d'un SEO en ce qui concerne le contenu, justement parce qu'il y a convergence

    Posté par Sebastien, 12 septembre 2008 à 12:14
  • Avec une bonne ergonomie éditoriale, les internautes seront contents, ils trouveront facilement de l'information à haute valeur ajoutée, lisible et très utile pour eux. Ils vont donc revenir et peut-être en parler autour d'eux.

    Mais si un site veut améliorer son positionnement, il ne peut pas se contenter d'avoir une bonne ergonomie édtoriale. Il lui faut vraiment entrer dans une vraie démarche de référencement.

    Les problématiques de référencement sont riches, passionnantes et complexes. Pour avoir lu le livre d'Olivier Andrieu, je m'en rends compte. En fait, je crois que l'idéal est de fonctionner en équipe

    Posté par Eve, 12 septembre 2008 à 14:14
  • Brazil's wig

    Her own [url=http://www.idolra.com]Diamond Jewelry [/url] brand that she began 10 years ago beautifully reflects her multicultural influences. Drawing inspiration from the cities where she lived, Nayibe’s breathtaking contemporary [url=http://www.idolra.com]Sexy Swimwear[/url] encompass the glassmaking tradition of Murano and the architecture style of Russian Constructivism. Almost like [url=http://www.luxuriesbrand.cn/]Hermes handbags[/url]micro-sculptures, sustainable and beautifully fragile, her [url=http://www.stylelacewigs.com]Brazilian Hair[/url] leave admirers in a complete awe! And I was no exception!

    Posté par miya, 15 mars 2019 à 08:16
  • Brazil's wig

    Her own [url=http://www.idolra.com]Diamond Jewelry [/url] brand that she began 10 years ago beautifully reflects her multicultural influences. Drawing inspiration from the cities where she lived, Nayibe’s breathtaking contemporary [url=http://www.idolra.com]Sexy Swimwear[/url] encompass the glassmaking tradition of Murano and the architecture style of Russian Constructivism. Almost like [url=http://www.luxuriesbrand.cn/]Hermes handbags[/url]micro-sculptures, sustainable and beautifully fragile, her [url=http://www.stylelacewigs.com]Brazilian Hair[/url] leave admirers in a complete awe! And I was no exception!

    Posté par miya, 15 mars 2019 à 08:16

Poster un commentaire